Pont-l'Abbé Solidarité Internationale

AFIDESA

Les buts de l’association.

Créée en 1980 comme groupe local de l’AICF (Action Internationale Contre la Faim, actuellement ACF), l’association a pris son autonomie en 1997.
C’est une association de solidarité internationale qui s’est fixé deux objectifs :

  1. éduquer au développement et à la solidarité internationale. les habitants du Finistère, notamment les élèves de l’enseignement primaire et secondaire.
  2. contribuer au développement de la province du Sanguié au Burkina Faso.

Vie de l’association.

Deux groupes existent : Nord Finistère (Morlaix) et Sud Finistère (Plomeur). Chacun d’eux se réunit une fois par mois environ.
Un permanent burkinabé salarié de l’association assure le suivi des travaux au Sanguié et en rend compte.
Tous les ans une  délégation se rend au Burkina Faso pour rencontrer les partenaires, évaluer l’action sur le terrain, préciser les besoins et animer les échanges entre écoles.

Les objectifs au Sanguié.

  • Soutien aux écoles, collèges et lycée
    • équipements et matériels scolaires
    • puits et jardins scolaires
    • informatique au lycée
    • trousse de santé et pharmacie
  • Action sociale
    • Alphabétisation des femmes
    • Micro-crédits
    • Aide aux enfants démunis
  • Soutien aux groupements agricoles
    • reboisement
    • petits équipements agricoles

Objectif N°1

« Sensibiliser et éduquer au développement et à la solidarité internationale».

  • Interventions à la demande des écoles sous forme d’une :
    • présentation, par classe, de la vie quotidienne dans les villages du Burkina Faso,
    • intervention sur l’eau, l’éducation, …
    • animation sous forme de contes par exemple.
  • Autres lieux d’intervention :
    • milieu carcéral,
    • foyers logements,
    • universités du temps libre, ….
  • Moyens :
    • Montages  et films vidéo, expositions itinérantes.

Objectif N°2

« Concourir au développement de la Province du Sanguié »

L’association intervient, en lien avec les autorités locales, et à la demande des villageois dans quatre grands secteurs :

  • Ecoles :
    • Construction et équipement des écoles,
    • Installation de puits et de jardins scolaires,
    • Achat de matériels et de fournitures scolaires,
    • Echanges entre écoles primaires finistériennes et écoles du Sanguié,
    • Partenariat entre collèges et lycées des deux régions.
  • Agriculture :
    • Reboisement,
    • Equipement de petites coopératives,
    • Soutien aux groupements agricoles
  • Groupements féminins :
    • Soutien à l’alphabétisation des femmes,
    • Installation de moulins à mil,
    • Soutien aux activités rémunératrices.
  • Santé
    • Dans les écoles, les collèges et  le lycée de Réo,
    • Soutien aux dispensaires.